Crise de la quarantaine chez la femme : 5 solutions pour la traverser sereinement

IMG1

La crise de la quarantaine chez la femme, c’est possible ? Si vous vous posez cette question, sachez que la réponse est oui. La crise de la quarantaine touche aussi bien homme ou femme. Mais, comme si cela était réservé à la gente masculine, les femmes qui sont affectées par cette phase de vie ne savent pas forcément l’identifier. Alors, si vous soupçonnez quelques états d’être temporaires qui vous troublent, voici de quoi vous éclairer pour l’identifier et surtout, la traverser sereinement.

C’est quoi la crise de la quarantaine ? 

La crise de la quarantaine est une phase de vie – généralement dans la tranche d’âge de 40-45 ans – vécue comme une énorme remise en question. Ressentir un spleen, des doutes sur son couple, sur ses envies, sur sa vie professionnelle, son réseau amical… La crise de la quarantaine est vécue comme un ouragan ou un léger coup de vent. 

Il n’y a pas de vérité absolue, car la crise de la quarantaine vient surtout vous secouer lorsque vous n’êtes plus en phase avec une partie de votre vie. C’est en quelque sorte un signal d’alarme. Une alerte

Violente ou plus insidieuse. 

Ce qui est certain, c’est que la crise de la quarantaine (de son nom original « mid-life crisis« ) ne vous laisse pas indifférente.

Quels sont les signes de la crise de la quarantaine féminine ? 

Il n’existe pas une liste précise de signes ultra-spécifiques à cette crise du milieu de vie. Surtout que chacune partira de son vécu, de ses expériences et de sa situation du moment. 

Toutefois, quelques tendances se dessinent : 

C’est finalement un état d’être général plus ou moins désagréable, qui peut s’enclencher sur différents moments de vie. Particulièrement lorsque les enfants grandissent, et que votre rôle de mère – ou femme – se transforme. Vous avez besoin de vous sentir utile, vous cherchez du sens, et vous n’en trouvez pas toujours. 

Un peu comme si, désormais, vous vous trouviez face au miroir de votre vie. Et que ce que vous voyez ne vous plaît pas tant que ça. Alors, que faire pour traverser la crise de la quarantaine quand on est une Femme

5 astuces pour traverser la crise de la quarantaine pour une femme

1 – Prendre du recul pour se poser les bonnes questions 

Prendre du recul : la clé pour sortir d’une crise de la quarantaine. C’est en effet en prenant de la hauteur sur vos émotions, ce qui vous chamboule, que vous pourrez : 

  • les identifier 
  • les comprendre 
  • et les solutionner 

Parfois, la prise de recul ne suffit pas. Ou alors, elle est biaisée car vue à travers votre propre regard. 

Comment procéder alors pour aller plus loin, plus vite ou plus efficacement ? 

C’est simple : grâce à l’accompagnement d’un(e) coach professionnel(le). Mais étrangement, on n’y pense pas toujours. Ou alors, on ne s’autorise pas à l’envisager. Pourtant, le regard extérieur d’une personne professionnelle vous permettra probablement d’aller plus loin dans votre démarche pour véritablement vous libérer. J’ai coutume de dire que ce qui est le plus sournois, c’est lorsqu’en apparence – sur le papier – tout va bien. Ou que ce n’est « pas si mal ».

Souvent, le « pas si mal » est la façade que l’on s’efforce de maintenir. C’est vrai après tout, vous n’êtes pas si mal lotie dans votre vie : un job correct (il y a pire, il y a mieux), un logement correct (il y a plus grand mais aussi plus petit)… Etc. 

Passez le cap avec un accompagnement en coaching et traversez les phases troubles qui jalonnent votre vie. Et qui, peut-être, constituent votre crise de la quarantaine en tant que femme. 

2 – Ne pas se juger

Le jugement, son propre jugement, peut-être pire que le jugement extérieur sur vous-même. Vous serez rarement clémente envers vous-même, alors que vous seriez probablement plus tolérante pour l’une de vos amies, pas vrai ? 

Vous avez le droit de vivre des moments de doutes. Des moments de flottements et d’inconnu. Des phases de vie où l’instabilité vous rattrape, tout comme vos peurs aussi. 

Tentez de ne pas vous juger pour traverser votre crise de la quarantaine féminine… Ou alors, soyez douce envers vous-même, car vous le méritez. Vous pouvez d’ailleurs découvrir ma formation « Le pouvoir de la conscience » pour mieux vous comprendre et vous libérer de vos blocages.

3 – Identifier les facteurs bloquants dans sa vie 

Pour sortir de la crise de la quarantaine, un exercice redoutablement efficace existe. Il s’agit de regarder en soi, et d’identifier les facteurs bloquants dans votre vie

Posez-vous les questions suivantes : 

  • dans quoi suis-je entravée ? 
  • qu’est-ce que je ne supporte plus ? 
  • qu’est-ce que je tolère ? 
  • de quoi ai-je vraiment envie (si tout était possible, sans contraintes, que ferai-je de mon quotidien ?) 

Ces questions sont autant de pistes pour vous aider à surmonter une crise de la quarantaine ou une mauvaise passe. Le processus d’identification vous révélera – ou non – des secteurs de votre vie pour lesquels vous n’êtes pas pleinement heureuse. 

4 – Lire des livres de développement personnel pour se reconnecter à soi 

Bon, tout ne fera pas « tilt » dans votre tête, non. Toute ne sera pas révélation, tout ne vous libérera pas du poids que vous ressentez. Par contre, cela pourrait vous amener quelques pistes de réflexions. 

Voici 3 livres de développement personnel que je vous recommande : 

  • «L’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle 
  • «Comment se faire des amis » de Dale Carnegie
  • «Start with why » de Simon Sinek (pour les personnes parlant anglais) 

5 – Consulter un coach professionnel pour sortir de la crise de la quarantaine pour une femme 

Maintenant, vous avez identifié certains signes de la crise de la quarantaine féminine. Vous avez compris ce que cela implique et potentiellement comment la gérer. Il est question de choix de vie, d’écoute de soi et de la recherche de ses vrais désirs.

Peut-être vous sentirez-vous entravée par la culpabilité ou l’indécision. L’une des solutions les plus efficaces à votre portée est de consulter une coach professionnelle. Si vous pensez que votre problématique concerne votre vie professionnelle, alors les planètes semblent s’aligner, car c’est exactement ma spécialisation. Si vous ne savez pas trop et que vous vous sentez perdue, sachez que de toute façon les premières séances sont là pour vous apporter de la clarté d’un point de vue global. Le but est de vous reconnecter à vos désirs, comprendre ce qui vous étouffe ou vous déstabilise.  

Il n’y a aucune obligation dans le cadre d’un accompagnement coaching, vous êtes au centre et au cœur des séances qui se déroulent avec écoute et professionnalisme assurés. À distance ou en cabinet, tout est possible. Pour une prise de contact avec moi pour un pour un coaching professionnel sur fond de crise de quarantaine ou autre, contactez-moi ici. 

À retenir sur la crise de la quarantaine pour une femme 

Vous l’aurez compris, chaque situation est unique. Chaque femme est unique et chaque parcours l’est tout autant. Malgré quelques signes qui peuvent être identifiables, vous pouvez vous sentir perdue ou en doute dans votre vie sans identifier clairement une crise de la quarantaine. 

Prenez les choses en main pour y voir plus clair. Faites-vous accompagner par une coach professionnelle qui saura vous aiguiller pour trouver les réponses et solutions en vous. Venez découvrir plus en détail les prestations de coaching que je vous propose ainsi que mes différentes formations en ligne

 

À très vite,

Virginie SAZIO

Sommaire
VS | versions logo #VF

Coach professionnelle à Montélimar

Je suis Virginie Sazio, coach professionnelle certifiée, spécialisée en évolution de carrière. J’exerce en cabinet à Montélimar ou à distance partout en France et via mes différentes formations en ligne. Mon accompagnement est empreint de soutien, de confiance, de non-jugement et de bienveillance. J’aime vous accompagner pour vous aider à envisager autre chose et oser vivre une vie professionnelle différente qui VOUS correspond vraiment.